/Tuer des chats avec des robots munis de lasers et de poison pour sauver des perruches

Tuer des chats avec des robots munis de lasers et de poison pour sauver des perruches

© Facebook/John Read The Pragmatic Ecologist/Bec West
© Facebook/John Read The Pragmatic Ecologist/Bec West

Des robots-tueurs ciblent les chats en Australie où le gouvernement souhaite éradiquer 2 millions de chats harets (chats domestiques errants, retournés à l’état sauvage) d’ici 2020. Munis de lasers invisibles, les robots savent reconnaître les chats à leur hauteur à leur longueur et à la distance entre le sol et leur ventre. Pour attirer les chats, les robots jouent des sons comme celui d’un rat ou d’un autre chat en détresse, par exemple. Une fois qu’un robot parvient à trouver un chat, il lance un jet de poison coloré qui se colle à la fourrure du félin. Le chat se lèche pour se laver, absorbe le poison et meurt dans les heures qui suivent. Le poison utilisé est du fluoroacétate de sodium ou «1080» et chaque dose pourrait tuer trois chats.

Le biologiste John Read a travaillé pendant 7 ans sur cette solution pour limiter la population de chats errants. Ces chats ont été introduits par les Britanniques au 19e siècle dans le but d’exterminer les lapins, mais ils sont aujourd’hui environ 20 millions et menacent d’extinction plusieurs espèces endémiques du pays, dont la perruche nocturne, selon M. Read.

On estime que chaque chat haret tue 5 animaux par jour et le ministre de l’environnement de l’Australie, Greg Hunt, dit que les chats sont une menace pour la population animale du pays.

Commentaires

commentaires