/L’histoire de Bob le chat qui a transformé la vie d’un musicien de rue

L’histoire de Bob le chat qui a transformé la vie d’un musicien de rue

12316665_788909197885556_4997954498511043193_n

James Bowen est né en 1979, à Surrey. Après le divorce de ses parents, il part vivre en Australie avec sa mère. La vie de famille est tendue et James est fréquemment victime d’intimidation à l’école. Souhaitant fuir sa réalité, il commence à sniffer de la colle et décroche dès la deuxième année de son secondaire. En 1997, il revient au Royaume-Uni pour vivre avec sa demi-sœur et son mari. De nouvelles tensions apparaissent et James dort dans la rue. Pour tenter d’oublier sa vie d’itinérant, il consomme de l’héroïne.

Au printemps 2007, James s’inscrit à un programme de méthadone, joue de la musique dans la rue dans un quartier de Londres et vit dans un logement subventionné. Un soir, il trouve un chat roux dans le couloir de son immeuble. Pensant qu’il appartient à un autre résident, il retourne simplement à son appartement. Mais quand le chat est toujours là le lendemain et le surlendemain, James s’inquiète pour l’animal sans identification et remarque qu’il a une plaie infectée à la jambe. James essaie de trouver le propriétaire du chat, mais sans succès. Il décide alors de l’emmener à une clinique, qui fournit les antibiotiques. James garde le chat pendant deux semaines, le temps qu’il récupère, puis il remet le chat à la rue en pensant qu’il retrouverait le chemin de sa maison. Mais le chat commence à suivre James partout, jusque dans l’autobus le menant à l’endroit où il joue de la musique. Craignant que le chat a nulle part où aller, James l’adopte et le nomme Bob, comme un personnage de la série télévisée Twin Peaks.

Depuis, Bob suit constamment James. Le public adopte la paire qui gagne en popularité, surtout quand James commence à vendre le journal de rue The Big Issue. Ils deviennent rapidement un phénomène sur le web et des touristes se déplacent pour les voir. Pendant ce temps, James conclut son traitement de méthadone. «Je crois que tout revient à ce petit homme, dit James en parlant de son chat Bob. Il est venu et m’a demandé de l’aide, et il avait besoin de moi plus que j’avais besoin d’abuser de mon propre corps. Il est la raison pour laquelle je me réveille tous les jours maintenant … il m’a définitivement montré la bonne voie pour vivre ma vie.»

L’histoire de James Bowen et de son chat Bob est décrite dans une série de livres disponibles sur Amazon. En 2016, un film du réalisateur britanno-canadien Roger Spottiswoode (Tomorrow Never DiesThe 6th DayTurner & HoochAir America) relatera aussi leur histoire. Bob y tient son propre rôle.

https://www.youtube.com/watch?v=MePaWG7g5FA

Commentaires

commentaires